FAQ Technologie sans fil

Qu’est-ce que l’appairage et quel est le principe de fonctionnement?

Pour connecter un émetteur sans fil et un récepteur, il faut d’abord les coupler. C’est ce qu’on appelle l’appairage. Un bouton poussoir sert à mettre le récepteur en mode appairage. Si un signal est déclenché avec un ou plusieurs émetteurs sans fil, tous les émetteurs se coupleront avec le récepteur.

Quels facteurs jouent sur la fiabilité de l’émission et de la réception?

La fiabilité de l’émission et de la réception des signaux sans fil dépend de différents facteurs. Outre les valeurs techniques (par exemple la puissance de transmission de l’émetteur sans fil et la sensibilité des récepteurs radio), les conditions environnementales jouent un rôle essentiel.

Les obstacles (comme les murs et les plafonds des bâtiments) atténuent et reflètent les ondes radio, ce qui affecte la fiabilité de l’émission. Une émission radio peut subir des interférences d’autres sources radio quand elles utilisent les mêmes bandes de fréquences. Dans les notes d’application, vous pourrez trouver des instructions pour l’installation et l’utilisation de notre technologie sans fil.

Comment peut-on garantir la fiabilité de l’émission et de la réception?

Les obstacles (comme les murs et les plafonds des bâtiments) atténuent et reflètent les ondes radio. C’est pourquoi il est important de limiter le nombre de cloisons et d’étages entre les émetteurs et récepteurs sans fil. Les radiotélégrammes doivent être émis plusieurs fois pour limiter les interférences causées par d’autres sources radio. Dans les notes d’application, vous pourrez trouver des instructions pour l’installation et l’utilisation de notre technologie sans fil.

Combien d’émetteurs peut-on coupler à un seul récepteur?

Avec les produits utilisant le protocole propriétaire de ZF, il est possible de coupler jusqu’à 32 émetteurs sans fil à un récepteur radio. Pour des applications spéciales, il est possible de coupler jusqu’à 256 émetteurs sans fil.

Combien de radiotélégrammes sont émis en une fois?

Afin d’augmenter la fiabilité de l’émission, les produits utilisant le protocole propriétaire de ZF émettent trois signaux radio identiques par opération. Pour les applications spéciales, le nombre de télégrammes peut être augmenté jusqu’à un maximum de 7 radiotélégrammes.

Un signal sans fil peut-il être intercepté par d’autres récepteurs radio?

Chaque produit sans fil ZF émet sur une fréquence radio spécifique.

Seul le récepteur radio fonctionnant sur la même fréquence peut recevoir et analyser les signaux. Chaque radiotélégramme ZF commence par émettre ce qu’on appelle un signal de préambule. Ce préambule est une séquence de bits de données prédéfinie. Seuls les récepteurs radio qui connaissent ce préambule réagissent au signal radio ZF. Par conséquent, seuls les récepteurs utilisant la même fréquence peuvent analyser ces signaux radio et sont capables d’identifier le protocole radio de ZF. Vous trouverez plus de détails sur la structure du protocole radio ZF dans les notes d’application.

Comment le récepteur fait-il pour savoir de quel émetteur provient le signal?

Chaque émetteur sans fil ZF possède un numéro d’identification unique (Unique IDentifier = UID). Cet UID se compose de 32 bits de données. L’UID est inclus dans chaque radiotélégramme envoyé par l’émetteur au récepteur. Le récepteur enregistre cet UID lors du couplage entre l’émetteur et le récepteur. Le récepteur analyse seulement les signaux de l’émetteur radio pour lesquels l’UID a été enregistré. Vous trouverez plus de détails sur la structure du protocole radio ZF dans les notes d’application.

Combien de récepteurs peut couvrir un seul émetteur?

Pour les produits utilisant le protocole ZF, le nombre de récepteurs pouvant être desservis par un seul émetteur est illimité.

Le protocole de ZF utilise-t-il une transmission chiffrée?

Le protocole ZF utilise actuellement une transmission non chiffrée.

Avec quels récepteurs peut-on coupler les interrupteurs à récupération d’énergie ZF?

Pour coupler un émetteur avec un récepteur, les deux appareils doivent en quelque sorte « parler la même langue ». Dans le domaine des technologies sans fil, cela signifie que les deux appareils doivent utiliser exactement la même fréquence radio, et être en mesure de comprendre le protocole. Par conséquent, les télégrammes émis par des produits ZF qui disposent des protocoles de ZF peuvent identifier uniquement les récepteurs qui ont le protocole de ZF intégré (par exemple les récepteurs spécifiés par ZF).

Pourquoi les produits sans fil à récupération d’énergie utilisent-ils des fréquences différentes?

–Pour sélectionner une fréquence, deux facteurs sont particulièrement importants : les caractéristiques techniques de propagation, ainsi que les aspects légaux et de régularité. En ce qui concerne les caractéristiques techniques de propagation, les fréquences basses permettent en général d’émettre sur une plus grande portée. En outre, les caractéristiques de propagation dans les bâtiments sont meilleures avec les fréquences basses. Ces dernières, que l’on appelle fréquences sub-GHz (inférieures au GHz), deviennent alors très intéressantes.

En raison des réglementations nationales et internationales, on ne peut pas utiliser toutes les fréquences partout. Seule la bande 2,4 GHz, appelée bande ISM, respecte la définition de l’UIT (Union internationale des télécommunications). Celle-ci est utilisable dans le monde entier. La bande de fréquence 868 MHz, par contre, n’est utilisable qu’en Europe et en Chine. Elle ne peut pas être utilisée aux États-Unis et au Canada. Dans ce cas, il est nécessaire d’utiliser la bande 915 MHz.

Comment régler l’antenne pour obtenir les meilleurs résultats?

–L’antenne est chargée de propager dans l’environnement immédiat l’émission produite avec toute sa puissance et un minimum de perte (antenne émettrice) ou de capter le maximum de la puissance d’émission (antenne réceptrice). L’orientation de l’antenne a donc un rôle crucial dans les caractéristiques radio. Les produits sans fil ZF fonctionnent avec une antenne filaire ou PCB. Dans le cas de l’antenne filaire, le fil isolé sort du boîtier de l’interrupteur. Il est important de veiller à ce que l’antenne ne soit pas tordue afin d’assurer un rayonnement optimal. Il est également préférable d’éviter tout contact direct ou tout masquage indirect par des surfaces métalliques. Cela s’applique aussi aux produits dont l’antenne intégrée est installée directement sur le chemin de conduction de la carte électronique. Vous trouverez les informations relatives à l’installation de ces produits dans leurs notes d’application respectives.

Est-il possible de réduire la longueur de l’antenne filaire?

La fréquence de résonance est un facteur très important dans la fabrication de l’antenne. C’est dans sa fréquence de résonance que les pertes de l’antenne sont minimales. La fréquence de résonance est habituellement la fréquence de communication demandée et confirmée par la puce radio dans les paramètres. L’antenne filaire est spécifiquement conçue pour cette fréquence, ce qui signifie que sa longueur est calculée avec précision. Il est donc préférable de ne pas réduire la longueur de l’antenne car cela peut être source de pertes d’émission.

Quelle est la différence entre communication unidirectionnelle et bidirectionnelle?

La communication radio peut se faire de manière unidirectionnelle (de l’émetteur au récepteur) ou bidirectionnelle (de l’émetteur au récepteur et inversement). Une communication bidirectionnelle est utile dans le cas où l’émetteur n’émet que s’il reçoit un accusé de réception de la part du récepteur.

Est-il possible d’utiliser les interrupteurs sans fil ZF en communication bidirectionnelle?

L’interrupteur sans fil produit de l’énergie électrique par actionnement ou relâchement du générateur à induction. L’électricité produite est nécessaire, dans sa totalité, à l’émission d’un ou plusieurs radiotélégrammes. Suite à cela, l’énergie est épuisée. Il n’y a plus d’énergie disponible pour la réception de radiotélégrammes. L’interrupteur sans fil ZF est capable de communiquer uniquement de manière unidirectionnelle.

Quels sont les protocoles radio compatibles?

Les produits pour applications industrielles de la gamme des interrupteur sans fil ZF ainsi que le module du générateur utilisent le protocole propriétaire ZF. Les boutons poussoirs de commutation d’éclairage prennent en charge les protocoles standard KNX-RF, ZigBee Greenpower et EnOcean. Les protocoles Bluetooth, Z-Wave et Wi-Fi ne sont pas pris en charge.

FAQ Energy Harvesting

Quelle forme d’énergie le générateur produit-il?

Le générateur à induction transforme la force mécanique en énergie électrique sous la forme d’impulsions de tension inductives. La gestion énergétique des composants électroniques soudés modifie cette impulsion de tension par redressement et mise en tampon intermédiaire afin d’assurer une tension de fonctionnement constante pour la puce radio.

Le générateur à induction stocke-t-il l’énergie qu’il produit?

L’électricité produite n’est pas stockée. L’énergie est mise en tampon à l’aide d’un condensateur afin d’assurer l’activité de la puce radio le plus longtemps possible. Toute l’énergie disponible est utilisée pour émettre les radiotélégrammes.

Un brevet pour l’interrupteur sans fil a-t-il été déposé?

ZF a déposé plusieurs brevets pour sa technologie Energy Harvesting. Ces brevets portent sur la technologie, la conception et la structure des produits, ainsi que leurs applications. Les détails des brevets déposés sont disponibles ici.

Qu’est-il important de prévoir pour l’installation du générateur?

Le récupérateur d’énergie Energy Harvester doit être solidement fixé pendant toute sa durée de vie. Lors de l’assemblage du Energy Harvester dans l’application, vous devez tenir compte des recommandations concernant la « position d’enfoncement » afin d’éviter tout dommage susceptible d’affecter le bon fonctionnement de l’appareil. Les pièces mécaniques ne doivent pas être pincées ou voir leur mouvement entravé lors de l’assemblage. La durée de vie spécifiée et le rendement énergétique ne peuvent être assurés que si la position exacte du point de commutation est respectée. Nos fiches techniques recensent toutes les informations utiles.

Quels sont les avantages concurrentiels du générateur d’énergie?

Le générateur d’énergie ZF est unique par sa taille compacte et son rendement énergétique élevé. Le générateur est donc adapté pour être installé dans des applications de commutation industrielles ou intégré dans la construction d’applications d’automatisation.

FAQ Bouton poussoir KNX

Quels avantages présente l’utilisation du module de commutation d’éclairage ZF KNX?

Le module de bouton poussoir à récupération d’énergie ZF prend directement en charge le protocole radio KNX-RF. Une communication peut s’établir avec des récepteurs radio KNX ou des coupleurs de médias KNX via le protocole KNX-RF. Aucune « passerelle » n’est nécessaire pour convertir un autre protocole radio en un bus KNX filaire. Le module de bouton poussoir ZF avec le coupleur de médias KNX peut également être configuré à l’aide du logiciel ETS 5. Les appareils peuvent être paramétrés par voie hertzienne.

Quels boîtier, panneaux ou interrupteurs à bascule peuvent être utilisés pour le module de commutation d’éclairage KNX?

Le module de bouton poussoir ZF est compatible avec toutes les pièces en plastique adaptées aux boutons poussoirs à récupération d’énergie déjà existants. Ces composants sont disponibles auprès des fabricants les plus connus : Gira, Jung, Busch-Jäger, Legrand, Schneider…

Comment configurer le module de bouton poussoir KNX via le logiciel ETS?

Vous pouvez configurer le module de commutation d’éclairage ZF KNX à l’aide du logiciel ETS 5. Le catalogue ZF est également disponible en version numérique téléchargeable. Il y a la possibilité d’attribuer des fonctions pour allumer/éteindre la lumière, la tamiser, ou ouvrir/fermer les volets. Les appareils peuvent être paramétrés par voie hertzienne. Lors du chargement (compter quelques secondes), l’énergie nécessaire est fournie par l’adaptateur de batterie prévu à cet effet.